epama eptb meuse

L'étude sédimentaire - Mission "Connaître le fleuve"

Meuse et ses affluents

Ancien barrage de Romery (08) Barrage à Troussey

Une étude sédi­­­­­­­men­­­­­­­taire pour anti­­­­­­­ci­­­­­­­per l’évo­­­­­­­lu­­­­­­­tion des cours d’eau           

Que se passe-t-il à l’in­­­­­­­té­­­­­­­rieur d’un cours d’eau ? Comment trans­­­­­­­porte-t-il le sable, les graviers, l’ar­­­­­­­gile ? Quels éléments peuvent pertur­­­­­­­ber son flux et son écosys­­­­­­­tème aqua­­­­­­­tique ? A quoi ressem­­­­­­­ble­­­­­­­ront-ils dans 100 ans ? Alors que le chan­­­­­­­ge­­­­­­­ment clima­­­­­­­tique s’ac­­­­­­­cé­­­­­­­lère et trans­­­­­­­forme nos rivières (fortes préci­­­­­­­pi­­­­­­­ta­­­­­­­tions l’hi­­­­­­­ver, séche­­­­­­­resse l’été, augmen­­­­­­­ta­­­­­­­tion de la tempé­­­­­­­ra­­­­­­­ture de l’eau), l’EPAMA a lancé en 2020 une étude sur le fonc­­­­­­­tion­­­­­­­ne­­­­­­­ment hydro­­­­­­­mor­­­­­­­pho­­­­­­­lo­­­­­­­gique et sédi­­­­­­­men­­­­­­­taire de la Meuse et de ses affluents (Mouzon, Vair, Chiers, Semoy). Son objec­­­­­­­tif est d’iden­­­­­­­ti­­­­­­­fier ce qui peut pertur­­­­­­­ber leurs cours natu­­­­­­­rels, provoquer des inon­­­­­­­da­­­­­­­tions et gêner la conti­­­­­­­nuité écolo­­­­­­­gique indis­­­­­­­pen­­­­­­­sable aux écosys­­­­­­­tèmes. Complé­­­­­­­ment de l’étude hydrau­­­­­­­lique menée par l’EPAMA (1995–2001), elle s’in­­­­­­tègre égale­­­­­­­ment dans la stra­­­­­­­té­­­­­­­gie biodi­­­­­­­ver­­­­­­­sité, en cours depuis 2018.

350 à 400 tronçons étudiés

Le cabi­­­­­­­net d’étude Fluvial.IS a été retenu pour mener cette étude scien­­­­­­­ti­­­­­­­fique, très complexe, avec un réseau de spécia­­­­­­­listes multi­­­­­­­dis­­­­­­­ci­­­­­­­pli­­­­­­­naires des cours d’eau (GWW, Ecodève, Dubost envi­­­­­­­ron­­­­­­­ne­­­­­­­ment et milieux aqua­­­­­­­tiques, Climax, Insti­­­­­­­tut prof Webel). Entre 350 et 400 tronçons ont été défi­­­­­­­nis sur l’en­­­­­­­semble du bassin versant. Long de 2 à 3 km, chacun se carac­­­­­­­té­­­­­­­rise par son homo­­­­­­­gé­­­­­­­néité : lit, profon­­­­­­­deur, pente, nature des berges, forme, sédi­­­­­­­ments… Pour chaque tronçon, l’étude devra déter­­­­­­­mi­­­­­­­ner, par exemple, le type de sédi­­­­­­­ment trans­­­­­­­porté, son origine, sa desti­­­­­­­na­­­­­­­tion, sa vitesse, la consé­quence de son tran­­­­­­­sit sur la forme du tronçon, à court, moyen et long terme. Le tout en tenant compte d’une multi­­­­­­­tude de para­­­­­­­mètres : pluvio­­­­­­­mé­­­­­­­trie, hydro­­­­­­­lo­­­­­­­gie, envi­­­­­­­ron­­­­­­­ne­­­­­­­ment hydrau­­­­­­­lique, topo­­­­­­­gra­­­­­­­phique, dérè­­­­­­­gle­­­­­­­ment clima­­­­­­­tique, etc.

Rendre à la Meuse sa tendance natu­­­­­­­relle

Les résul­­­­­­­tats, atten­­­­­­­dus fin 2021, permet­­­­­­­tront de modé­­­­­­­li­­­­­­­ser le tran­­­­­­­sit sédi­­­­­­­men­­­­­­­taire (moda­­­­­­­lité, vitesse) et de simu­­­­­­­ler l’évo­­­­­­­lu­­­­­­­tion morpho­­­­­­­lo­­­­­­­gique des cours d’eau à court, moyen et long terme. Une fois connus les pertur­­­­­­­ba­­­­­­­tions du fonc­­­­­­­tion­­­­­­­ne­­­­­­­ment et l’im­­­­­­­pact des acti­­­­­­­vi­­­­­­­tés humaines (canal de déri­­­­­­­va­­­­­­­tion, prélè­­­­­­­ve­­­­­­­ment, barra­­­­­­­ge…), des solu­­­­­­­tions de gestion et d’in­­­­­­­ter­­­­­­­ven­­­­­­­tion pour­­­­­­­ront être propo­­­­­­­sées. Restau­­­­­­­ra­­­­­­­tion de la cohé­­­­­­­sion natu­­­­­­­relle des berges, des écou­­­­­­­le­­­­­­­ments natu­­­­­­­rels, comble­­­­­­­ment d’an­­­­­­­nexes hydrau­­­­­­­liques, adap­­­­­­­ter l’ac­­­­­­­ti­­­­­­­vité des sols à l’éro­­­­­­­sion natu­­­­­­­rel­­­­­­­le… Le programme d’ac­­­­­­­tions devra inté­­­­­­­grer la protec­­­­­­­tion, la gestion, la restau­­­­­­­ra­­­­­­­tion et la rena­­­­­­­tu­­­­­­­ra­­­­­­­tion des milieux pour permettre aux écosys­­­­­­­tèmes aqua­­­­­­­tiques d’évo­­­­­­­luer libre­­­­­­­ment et rendre leur tendance natu­­­­­­­relle à la Meuse et ses affluents.

Co-finan­­­­­­­ceurs

  • EPAMA – 20 % soit 80 000 € TTC
  • Agence de l’eau Rhin Meuse – 70 % soit 280 000 € TTC
  • Région Grand Est – 10 % soit 40 000 € TTC
  • TOTAL = 400 000 € TTC

évolution du projet

Seuil de Pagny-la-Blanche-Cote
Seuil de Pagny-la-Blanche-Cote
Erosion des berges (Sorcy-Saint-Martin)
Erosion des berges (Sorcy-Saint-Martin)
Erosion des berges (Braissette)
Erosion des berges (Braissette)
Barrage à Troussey
Barrage à Troussey
Ancien barrage de Romery (08)
Ancien barrage de Romery (08)
Erosion des berges (Bannoncourt)
Erosion des berges (Bannoncourt)

plus d'informations

  • Etude du comportement hydromorphologique et sédimentaire

    PDF ( 9Mo )

  • Délibération de l'Etude

    PDF ( 145.1ko )

  • RA2019 - Etude sédimentaire

    PDF ( 78.9ko )

Ils contribuent à la réussite de ce projet

  • Logo Région Grand Est

    Logo Région Grand Est
  • AERM

    AERM