epama eptb meuse

PIG Meuse aval

Givet - Warcq - Mouzon - Charleville-Mézières

10 ans de travaux pour réduire les inon­­­­­­da­­­­­­tions 

Quatre villes prin­­­­­­ci­­­­­­pa­­­­­­le­­­­­­ment concer­­­­­­nées 

Abais­­­­­­se­­­­­­ment des hauteurs d’eau jusqu’à 70 cm dans certains quar­­­­­­tiers, instal­­­­­­la­­­­­­tion d’un barrage-clapet de 7 mètres de large à Montcy-Notre-Dame, rehaus­­­­­­se­­­­­­ment de digues à Givet… De 2005 à 2015, un impor­­­­­­tant programme d’amé­­­­­­na­­­­­­ge­­­­­­ment de la Meuse a été mis en œuvre sur les communes de Char­­­­­­le­­­­­­ville-Mézières, Warcq, Givet et Mouzon, afin de réduire les risques d’inon­­­­­­da­­­­­­tion.

Un Programme d’In­­­­­­té­­­­­­rêt Géné­­­­­­ral tout le long de la Meuse

Ce programme d’in­­­­­­té­­­­­­rêt géné­­­­­­ral (PIG) sur la Meuse Aval a été coor­­­­­­don­­­­­­née par l’EPAMA-EPTB Meuse suite à son étude complète de modé­­­­­­li­­­­­­sa­­­­­­tion des écou­­­­­­le­­­­­­ments en crue de la Meuse et à la défi­­­­­­ni­­­­­­tion d’une stra­­­­­­té­­­­­­gie globale de réduc­­­­­­tion des inon­­­­­­da­­­­­­tions au début des années 2000.

Deux stra­­­­­­té­­­­­­gies complé­­­­­­men­­­­­­taires

Deux stra­­­­­­té­­­­­­gies ont été adop­­­­­­tées pour réduire les inon­­­­­­da­­­­­­tions et leurs effets, soit par des aména­­­­­­ge­­­­­­ments loca­­­­­­li­­­­­­sés, soit par des aména­­­­­­ge­­­­­­ments globaux. Concrè­­­­­­te­­­­­­ment, la première consiste à réduire loca­­­­­­le­­­­­­ment les hauteurs d’eau grâce à des coupures de boucles, des reca­­­­­­li­­­­­­brages ou encore la suppres­­­­­­sion d’obs­­­­­­tacles qui augmentent la capa­­­­­­cité d’écou­­­­­­le­­­­­­ment. La mise en place de plusieurs systèmes d’en­­­­­di­­­­­­gue­­­­­­ment vient complé­­­­­­ter le panel de travaux pour se proté­­­­­­ger loca­­­­­­le­­­­­­ment des crues. La seconde cherche à régu­­­­­­ler les crues et à compen­­­­­­ser leurs impacts en agis­­­­­­sant sur le linéaire de la Meuse. Il s’agit alors de réduire les débits et les hauteurs de submer­­­­­­sion, en créant des rete­­­­­­nues sèches ou des Zones de Ralen­­­­­­tis­­­­­­se­­­­­­ment des Crues, comme à Mouzon.

Trois barrages à clapets sur le secteur de Char­­­­­­le­­­­­­ville-Mézières

Aména­­­­­­ge­­­­­­ments et poses de clapets dont deux barrages-clapets de 7 m de largeur, créa­­­­­­tion d’une coupure sèche à Warcq… De 2006 à 2015, le Syndi­­­­­­cat Inter­­­­­­com­­­­­­mu­­­­­­nal à Voca­­­­­­tion Unique (SIVU) de Char­­­­­­le­­­­­­ville-Mézières/Warcq a porté des chan­­­­­­tiers d’am­­­­­­pleur afin de court-circui­­­­­­ter les deux boucles de la Meuse. A Char­­­­­­le­­­­­­ville, les déri­­­­­­va­­­­­­tions de Mézières, du canal Maza­­­­­­rin et de Montcy-Notre-Dame favo­­­­­­risent une évacua­­­­­­tion plus rapide des eaux. Quant à la coupure sèche sur l’île Saint-Jean à Warcq, elle dimi­­­­­­nue les hateurs d’eau et la force des écou­­­­­­le­­­­­­ments en sortie de méandre et protège le centre-bourg en cas de crues fréquentes.

L’en­­­­­­di­­­­­­gue­­­­­­ment de la ville de Givet

Entre 2006 et 2011, les travaux visent à proté­­­­­­ger la ville d’une crue centen­­­­­­nale (plus impor­­­­­­tante que la crue de janvier-février 1995 quali­­­­­­fiée de crue cinquen­­­­­­ten­­­­­­nale). Les prin­­­­­­ci­­­­­­paux chan­­­­­­tiers ont consisté en l’en­­­­­­di­­­­­­gue­­­­­­ment de la ville de Givet avec la construc­­­­­­tion de murs et murets de protec­­­­­­tion pour les crues fréquentes (jusqu’à crue de période de retour 20 ans), le rehaus­­­­­­se­­­­­­ment et le renfor­­­­­­ce­­­­­­ment de digues exis­­­­­­tantes, ainsi que la recons­­­­­­truc­­­­­­tion du barrage des 4 Chemi­­­­­­nées. Pour des inon­­­­­­da­­­­­­tions plus fortes, la protec­­­­­­tion pour la crue centen­­­­­­nale est assu­­­­­­rée par la mise en place de batar­­­­­­deaux amovibles qui permettent de rehaus­­­­­­ser les digues au plus proche du centre-ville.

Une Zone de Ralen­­­­­­tis­­­­­­se­­­­­­ment Dyna­­­­­­mique des Crues (ZRDC) à Mouzon

Les travaux de la zone de ralen­­­­­­tis­­­­­­se­­­­­­ment des crues de la Meuse à Mouzon permettent de compen­­­­­­ser l’im­­­­­pact des travaux de protec­­­­­­tion de la ville de Givet et de gestion des écou­­­­­­le­­­­­­ments à Char­­­­­­le­­­­­­ville-Mézières et Warcq. (lien vers partie spéci­­­­­­fique à la ZRDC).

74,9 millions d’amé­­­­­­na­­­­­­ge­­­­­­ments

Cette opéra­­­­­­tion d’en­­­­­­ver­­­­­­gure a été menée en colla­­­­­­bo­­­­­­ra­­­­­­tion avec les collec­­­­­­ti­­­­­­vi­­­­­­tés concer­­­­­­nées selon les diffé­­­­­­rents aména­­­­­­ge­­­­­­ments : la Commu­­­­­­nauté de Communes Ardenne Rives de Meuse (CCARM), la ville de Givet, VNF, le SIVU de Char­­­­­­le­­­­­­ville-Mézières/Warcq et l’EPAMA-EPTB Meuse. Le coût total de l’opé­­­­­­ra­­­­­­tion s’élève à 74,9 millions d’eu­­­­­­ros, subven­­­­­­tion­­­­­­nés par les fonds Euro­­­­­­péens, l’État, l’ex-région Cham­­­­­­pagne-Ardenne et le dépar­­­­­­te­­­­­­ment des Ardennes.

Le PIG Meuse en chiffres

  • Nombre de maîtres d’ou­­­­­­vrage : 5
  • Nombre de finan­­­­­­ceurs : 9
  • Nombre de chan­­­­­­tiers réali­­­­­­sés : 24
  • Nombre de communes concer­­­­­­nées : 4
  • Coût total des ouvrages : 74,9 millions d’Eu­­­­­­ros HT
  • Coût pour le secteur de Char­­­­­­le­­­­­­ville-Mézières – Warcq : 31 M€ HT (dont 6,8 M€ HT pour le canal Maza­­­­­­rin)
  • Coût pour Givet : 33 M€ HT
  • Achè­­­­­­ve­­­­­­ment des travaux : 2015
  • Durée des travaux : 10 ans

évolution du projet

  • programme d'aménagement

Header
Header