epama eptb meuse

Ardennes-EPAMA_1

Vivre en harmonie avec le fleuve

Neuf millions d’ha­­­­­­­­bi­­­­­­­­tants dépendent de la bonne santé de la Meuse et de ses affluents en Europe, 500.000 personnes en France. Limi­­­­­­­­ta­­­­­­­­tion des inon­­­­­­­­da­­­­­­­­tions, reconquête de la qualité des eaux , restau­­­­­­­­ra­­­­­­­­tion des milieux aqua­­­­­­­­tiques et des zones humi­­­­­­­­des… Tout événe­­­­­­­­ment en amont sur le bassin versant a des consé­quences en aval. Connaître ce fleuve trans­­­­­­­­fron­­­­­­­­ta­­­­­­­­lier est le rôle majeur de l’éta­­­­­­­­blis­­­­­­­­se­­­­­­­­ment public d’amé­­­­­­­­na­­­­­­­­ge­­­­­­­­ment de la Meuse et de ses affluents (EPAMA-EPTB Meuse) pour que les popu­­­­­­­­la­­­­­­­­tions vivent en harmo­­­­­­­­nie avec lui.

Trois missions fondamentales

Créé en 1996, l’EPAMA compte aujourd’­­­­­­­­hui une ving­­­­­­­­taine d’adhé­­­­­­­­rents : la région Grand-Est, quatre conseils dépar­­­­­­­­te­­­­­­­­men­­­­­­­­taux et quinze commu­­­­­­­­nau­­­­­­­­tés de communes et d’ag­­­­­­­­glo­­­­­­­­mé­­­­­­­­ra­­­­­­­­tion. Histo­­­­­­­­rique­­­­­­­­ment dédié à la lutte contre les inon­­­­­­­­da­­­­­­­­tions et reconnu Établis­­­­­­­­se­­­­­­­­ment public terri­­­­­­­­to­­­­­­­­rial de bassin (EPTB) pour le bassin de la Meuse depuis 2009, l’EPAMA-EPTB Meuse endosse deux missions supplé­­­­­­­­men­­­­­­­­taires : assu­­­­­­­­rer une gestion durable de la ressource en eau ; préser­­­­­­­­ver, gérer et restau­­­­­­­­rer la biodi­­­­­­­­ver­­­­­­­­sité des écosys­­­­­­­­tèmes aqua­­­­­­­­tiques et des zones humides. L’Epama agit pour ses adhé­­­­­­­­rents mais se doit aussi d’être force de propo­­­­­­­­si­­­­­­­­tions dans le cadre de ses missions socles

Val-de-Meuse - Visite Source

Quatorze agents pour des actions concrètes

Aména­­­­­­­­­ge­­­­­­­­­ments locaux et globaux pour limi­­­­­­­­­ter la montée des eaux, aide à la gestion de crise, suivi écolo­­­­­­­­­gique, étude sédi­­­­­­­­­men­­­­­­­­­taire, diagnos­­­­­­­­­tic de cours d’eau, actions de sensi­­­­­­­­­bi­­­­­­­­­li­­­­­­­­­sa­­­­­­­­­tion… L’EPAMA-EPTB Meuse envi­­­­­­­­­sage le fleuve dans sa globa­­­­­­­­­lité et travaillent de la petite à la grande échelle. Quatorze agents sont sur le terrain : ingé­­­­­­­­­nieurs, agents de rivière, char­­­­­­­­­gés de mission…

Retrou­­­­vez les ICI

L’ac­­­­­­­­tion en concer­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­tion

Dans le contexte de réchauf­­­­­­­­­fe­­­­­­­­­ment clima­­­­­­­­­tique, les enjeux liés à la vie du fleuve et à sa bonne compré­­­­­­­­­hen­­­­­­­­­sion sont de plus en plus impor­­­­­­­­­tants. Dans un souci d’in­­­­­­­­­for­­­­­­­­­mer les popu­­­­­­­­­la­­­­­­­­­tions, de déve­­­­­­­­­lop­­­­­­­­­per la culture du risque et de garder une vision globale, les projets desti­­­­­­­­­nés à proté­­­­­­­­­ger les habi­­­­­­­­­tants et leur envi­­­­­­­­­ron­­­­­­­­­ne­­­­­­­­­ment sont menés en concer­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­tion avec le public et les insti­­­­­­­­­tu­­­­­­­­­tions : réunions d’in­­­­­­­­­for­­­­­­­­­ma­­­­­­­­­tions, ateliers, parte­­­­­­­­­na­­­­­­­­­riats, conven­­­­­­­­­tion, accom­­­­­­­­­pa­­­­­­­­­gne­­­­­­­­­ment d’une garante de la concer­­­­­­­­­ta­­­­­­­­­tion…

L’équipe d’astreinte de l’EPAMA pour les ouvrages de Mouzon et de Létanne

Un rayonnement européen

905 km de sa source en Haute Marne à son embou­­­­­­­­chure au Pays-Bas, fleuve trans­­­­­­­­fron­­­­­­­­ta­­­­­­­­lier, la Meuse (cf. Le terri­­­­toire) passe en Belgique et alimente la Flandre en eau. 7 millions de personnes boivent de son eau quoti­­­­­­­­dien­­­­­­­­ne­­­­­­­­ment. Les canaux des Pays Bas dépendent d’elle tandis qu’elle-même récu­­­­­­­­père les eaux du Luxem­­­­­­­­bourg et de l’Al­­­­­­­­le­­­­­­­­magne.

Cours d'eau de la Chiers dans les Ardennes

Des projets internationaux novateurs

Au cœur de ce complexe réseau d’in­­­­­­­­ter­­­­­­­­dé­­­­­­­­pen­­­­­­­­dance, l’EPAMA-EPTB Meuse joue un rôle actif, souvent à l’ini­­­­­­­­tia­­­­­­­­tive de projets nova­­­­­­­­teurs et au long cours et contri­­­­­­­­bue au déve­­­­­­­­lop­­­­­­­­pe­­­­­­­­ment durable du bassin inter­­­­­­­­­­­­­­­na­­­­­­­­tio­­­­­­­­nal : adap­­­­­­­­ta­­­­­­­­tion de la Meuse au chan­­­­­­­­ge­­­­­­­­ment clima­­­­­­­­tique (Amice en 2009), réin­­­­­­­­tro­­­­­­­­duc­­­­­­­­tion d’es­­­­­­­­pèces emblé­­­­­­­­ma­­­­­­­­tiques (saumon, loutre) ; drin­­­­­­­­kable rivers (rendre la Meuse potable)…

Visite de travaux avec les élus de l'EPAMA